Chauffage au sol avec le plancher chauffant

Fini l’encombrement inutile de votre logement, fini les dépenses et les charges à porter pour se chauffer grâce au plancher chauffant. Sa première utilisation remonte à la fin des années 30. Mais ils semblent que des vestiges du système aient été retrouvés dans des ruines romaines. Cependant le système a évolué de façon à pouvoir s’adapter à tous les logements.

chauffage au sol hydraulique

Le chauffage au sol trouve son utilité pour tous les logements. Quelque soit la situation géographique et climatique de l’habitation une installation est possible et peut être conseillée. Se chauffer est indispensable surtout en période hivernale mais ce qui est encore plus intéressant c’est de pouvoir y parvenir pour un prix minime. Le principe à la fois simple et ingénieux consiste à utiliser des tuyaux disposés d’une certaine manière dans le sol, d’y faire circuler grâce à un dispositif hydraulique un fluide que l’on chauffe à l’aide d’une source électrique. La chaleur ainsi dégagée passe au travers du parquet, du carrelage ou d’un autre matériel du même type pour se propager un peu partout dans les pièces concernées. Le principe de fonctionnement est aussi simple que l’efficacité du système est grande. En revanche, comme pour toute chose un entretien minimum est indispensable.

 

Le fonctionnement du chauffage au sol

La pose d’un plancher chauffant se fait après s’être assuré de la réalisation du projet en fonction de plusieurs éléments. Le coût du kit d’installation est certes important mais sa rentabilité doit inciter les acheteurs potentiels à s’y intéresser fortement. Un outillage spécifique est indispensable pour assurer une réalisation parfaite sans compter qu’une connaissance demeure indispensable. Le recours à un professionnel est quasiment obligatoire. Une simple agrafeuse ne peut suffire tout comme un isolant bas de gamme ne pourra assurer un confort maximal. Le collecteur ne peut pas être installé par une personne n’ayant pas les connaissances suffisantes en termes de plomberie. La liste des DTU (Documents Techniques Unifiés) fixe les règles à respecter pour que l’installation puisse être certifiée conforme et être fonctionnelle. La partie qui sépare le circuit de tuyau de la surface du sol doit être le plus mince possible pour être efficace. Plus le recouvrement de la chape se fait à l’aide de produit épais, moins la chaleur passe et se diffuse convenablement. La superposition de matériaux participe également à ce phénomène. Le thermostat intégré permet une variation de la température souhaité mais la régulation à ses limites.

L’entretien du dispositif

Contrairement aux idées reçues, l’entretien du sol chauffant existe. Il consiste à effectuer un désembouage  ce qui correspond à un nettoyage des conduits pouvant être obstrués par le calcaire ou autre dépôt. Le dimensionnement initial de l’installation permet de connaitre l’étendu du circuit et son contenu. Le recours à un produit nettoyant surpuissant ou à une technique basée sur le principe de l’eau et d’air pulsé sera à privilégier. Des sociétés spécialisées propose ce service pour un prix qui reste raisonnable surtout quand on sait l’économie que cela permet de réaliser.

sol chauffantPlus le système est sain plus il est efficace et plus son fonctionnement est optimisé. De la même façon il faudra s’assurer de l’étanchéité parfaite de la nourrice car une anomalie telle qu’une fuite peut endommager partiellement le plancher. En général son installation est privilégiée dans un espace tel qu’un garage ou du moins une pièce qui n’est pas habitée. Un bon réglage du serrage des pas de vis permet d’éviter tout problème.

Que l’on choisisse le chauffage au sol, ou un autre dispositif de chauffage, il ne faut pas perdre de vue qu’il convient de s’assurer de son bon fonctionnement avant que son utilisation soit indispensable. L’assainissement de l’air se fait en rafraichissant et en aérant la pièce régulièrement. Ainsi la température restera telle qu’on le souhaite et l’air aussi pur qu’il se doit.